Onirik
Séquestrée - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le vendredi 21 octobre 2011.

Un premier roman... un coup de maître ! Et aussi une héroïne inoubliable !



Editeur : Archipel

roman de Chevy Stevens

Présentation de l’éditeur

Annie O’Sullivan, 32 ans, est agent immobilier sur l’île de Vancouver. Par un beau dimanche ensoleillé d’août, alors qu’elle fait visiter une maison à un potentiel acquéreur, ce dernier lui plante le canon d’un revolver dans le dos et l’oblige à monter dans sa camionnette...

Quand Annie se réveille, elle est prisonnière dans une cabane isolée en pleine forêt. C’est le début d’un enfer qui durera plus d’un an : douze mois où le Monstre - comme Annie le surnomme - fera d’elle sa chose. Tortures psychologiques et sévices se succèdent... : tout y passera, jusqu’à ce que la jeune femme parvienne enfin à s’échapper.

Débutent alors les séances chez sa psy. Annie révèle peu à peu l’horreur pour mieux l’exorciser et réapprendre à vivre. Mais le pourra-t-elle jamais ? Un premier thriller choquant, terrifiant, envoûtant, inoubliable.

Avis de Marnie

Eprouvant... saisissant ? Les mots ne manquent pas pour qualifier ce premier thriller captivant de la canadienne Chevy Stevens. Elle-même agent immobilier, son expérience ainsi que ses longues heures d’attente pour faire visiter des maisons isolées lui ont permis de trouver l’intrigue et le temps d’écrire ce roman horrifique et angoissant.

Au départ, nous retrouvons en fait un scénario assez classique de films hollywoodiens. Notre héroïne est kidnappée par un serial killer, et au final bien évidemment, elle va trouver le moyen de s’évader... Tout se termine donc magnifiquement bien et "the end" pourrait alors apparaître sur l’écran. Qui en fait s’est posé la question de savoir ce qui arrive à la jeune fille torturée et abusée psychologiquement après que Jodie Foster l’ait libérée à la fin du Silence des Agneaux ?

Vous vous demandez : mais pourquoi nous a-t-elle raconté la fin ? Parce qu’en fait nous la connaissons dès la première ligne. Ce roman écrit à la première personne par Annie, est découpé en vingt-six séances chez un psychanalyste qui n’interviendra jamais.

En effet, notre héroïne lui a refusé le droit de poser des questions ou d’orienter sa pensée. Le médecin (et donc le lecteur) est juste présent pour écouter son témoignage, pour entendre ses confessions... Le calvaire d’Annie va ainsi revenir à la surface, mais disséqué ? analysé ? digéré ? Parallèlement, elle nous livre des éléments de sa vie passée, de son existence présente qui ne sera donc plus jamais la même.

Toute l’originalité de Chevy Stevens est là. Non seulement, elle évoque intelligemment les séquelles psychologiques d’Annie, mais la construction astucieuse du roman permet de souligner un rythme soutenu et une passionnante montée de la tension qui hypnotise le lecteur jusqu’à la dernière page. De plus, en évitant un récit chronologique, ce château de cartes superbement bien agencé entraîne des rebondissements inattendus qui constituent la cerise sur le gâteau.

Mais hormis ce véritable talent d’écrivain, ces trouvailles scénaristiques, se distingue une sorte d’anti-héroïne bouleversante, une madame tout le monde qui va puiser en elle-même la force de renaître à la vie. Indispensable !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 380
Editeur : Archipel
Collection : Suspense
Sortie : 14 septembre 2011
Prix : 20,99 €


A lire aussi sur Onirik

Il coule aussi dans tes veines - Avis +
L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr