Onirik
Seule la mort le sait - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le mardi 24 août 2010.

Un nouveau couple de détectives qui nous entraîne pour cette première aventure dans de sombres secrets d’état ; elle est avocate, lui médecin légiste tout comme les auteurs.



Editeur : Pocket

roman de Michael Baden et Linda Kenney

Présentation de l’éditeur

Elle : avocate passionnée de bonnes causes, coquette en diable, véritable tornade des tribunaux. Lui : médecin légiste parmi les plus doués de New York, d’un négligé très élégant, et qui n’a pas laissé son sex-appeal au vestiaire de la morgue. Un premier procès les a fait se rencontrer. Un deuxième les a opposés. Le coup de pelleteuse qui ouvre cette troisième affaire les unira pour de bon.

Au Nord de l’État, sur le chantier d’un supermarché en construction, quatre dépouilles vieilles de quarante ans viennent réveiller de sinistres souvenirs. Qui sont ces victimes, torturées puis anonymement enfouies ? Pots-de-vin, savants fous et secret défense... Plus proches que jamais, l’as du formol et la pasionaria du Barreau bravent l’omerta au péril de leur vie.

Autopsie d’un scandale d’État...

Avis d’Enora

Ce thriller est écrit à quatre mains par des auteurs qui exercent la profession de leurs héros : Michael Baden est expert en médecine légale et Linda Kenney est avocate. C’est ce qui fait la force de ce roman qui nous plonge dans un des noirs secrets de l’état américain.

Les procédures juridiques comme la médecine légiste sonnent vraies, fourmillent de détails et enrichissent le lecteur de nombreuses connaissances. L’intrigue est pleine de rebondissements et tient en haleine jusqu’aux dernières pages. L’écriture est alerte et non dénuée d’humour.

Peut-être le couple de détectives amateurs est-il un peu caricaturale – l’avocate avec ses habits de marque, sa porche, son caniche, ses talons de quinze centimètres, sa couleur de cheveux qui change en fonction de ses sacs à mains et l’as du formol, brouillon et un peu misanthrope – mais l’alchimie passe aussi bien entre eux qu’avec le lecteur.

Tout est là pour faire de ce roman un super polar et néanmoins il manque ce petit quelque chose qui fait qu’en refermant le livre, on se dit « Ah, celui là il faut absolument que je le fasse découvrir »

Ceci étant c’est un thriller bien fait, agréable à lire et qui donne envie de découvrir le second opus des aventures de la flamboyante Manny et l’astucieux Rosen, La traque du vampire, qui est sortie en avril chez Robert Laffont.

Fiche technique

Format : poche
Pages : 315
Editeur : Pocket
Sortie : 19 aout 2010
Prix : 6,90 €

L'auteur Enora
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr