Onirik
Télévision, dans le secret des dieux et des divas - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le jeudi 17 novembre 2011.

La colère est sous-jacente avec cette dénonciation sans concession du petit monde haineux de la télévision... Le problème, c’est ce fourre-tout où l’on peut trouver quelques pépites au milieu de révélations mille fois lues ou entendues. Heureusement, cela devient passionnant lorsque la journaliste s’attarde sur "les petites mains"...



Editeur : Jacob Duvernet

roman d’Isabelle Dumas-Pelletier

Présentation de l’éditeur

Hypocrisie généralisée, rodéo sexuel, harcèlement immoral, pour survivre dans l’univers impitoyable qui entoure la télévision, il v a intérêt à ne pas oublier sa machette. Pour rester dans la place ou briller à l’antenne, tous les coups, même les plus tordus, sont permis. C’est chacun pour soi et Dieu pour personne. Si les grandes stars sont intouchables et bénéficient, quoi qu’elles en disent, de revenus ultra-juteux, les plus faibles périssent au champ d’horreur.

Ces sacrifices humains n’affolent personne, ils font partie des dommages collatéraux. Telles des offrandes déposées aux pieds du dieu audimat, avec un peu de chance, ils apaiseront sa colère et permettront d’engranger de superbes audiences. Pour juger de la cruauté de ce miroir aux alouettes, une seule solution : se glisser en coulisses et observer les gesticulations des célébrités du petit écran, du cinéma et du spectacle.

Dans ce ballet ô combien révélateur, il faut se méfier des apparences, les bons et les méchants ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Riche d’une expérience de 15 années passées sur les plus grandes chaînes de télévision, Isabelle Dumas-Pelletier nous entraîne dans un monde dont la perversité est sans limite. Citant les grands noms du petit écran, du cinéma et du spectacle, c’est avec un réalisme féroce et un humour irrésistible qu’elle dépeint la face cachée des dieux et des divas de la télévision.

Avis de Marnie

Visiblement, les avocats ont lu, ligne par ligne, cette dénonciation, il est vrai, assez féroce de TF1... Donc, le lecteur se promène dans cette petite visite guidée, et déniche au hasard des paragraphes, des révélations sur certains de vos animaux familiers dominicaux.

Quand cela va trop loin, des patronymes ne sont pas cités. Enfin, l’auteur ne citera que des prénoms inventés, des "anonymes" qui courent toute la journée dans les couloirs de la célèbre tour et qui vivent un véritable calvaire, espérant un jour, enfin passer à l’antenne !

Si la journaliste Isabelle Dumas-Pelletier possède une plume acérée avec un humour sarcastique certain, lorsqu’elle met en boite plusieurs stars de la première télévision de France, ses révélations sont plus que connues... De Catherine Laborde, en passant par Ventura, Gabin, Carmet et les autres, tous ces détails de leur vie privée ont déjà été racontés dans des documentaires avec témoignages, dans des biographies ou autres émissions post-mortem.

Certains visages bien connus de la télévision, racontent avec bonhomie leurs "défauts", leurs écarts de langage, leur mauvais caractère, mais toujours en précisant qu’ils sont simplement exigeants avec les autres et avec eux-mêmes. Nous tombons ici dans l’évidence...

Cela part un peu dans tous les sens, alors que soudain, Isabelle Dumas-Pelletier entre enfin dans le vif du sujet, soit la genèse des émissions. S’y développent guerre larvée ou ouverte, féroce concurrence, dents qui rayent le parquet, harcèlement sexuel et psychologique... le tout dans une atmosphère de délation où règne l’ego démesuré de producteurs qui se croient tout permis. Petits journalistes, aides à la production, toutes les petites mains qui travaillent, subissent ce déferlement de sentiments du niveau du caniveau.

En fait, la journaliste semble faire une revue de celui qui est sympa, celui qui ne l’est pas. Comme son style est aisé et ironique, nous nous laissons entraîner dans cette revue de visages, où elle se délecte de tirer sur tout ce qui a bougé.

Vous savez que Patrick Poivre d’Arvor aime sauter sur tous les jupons qui passent, que Drucker et Foucault sont "vraiment" gentils, que d’autres sont de vrais travailleurs, que telle diva du journal est une mangeuse d’hommes, que certains animateurs n’aiment qu’eux-mêmes et se moquent royalement du public. C’est franchement enfoncer des portes ouvertes !

Par contre, Isabelle Dumas-Pelletier est excellente lorsqu’elle décrit le contexte de son interview avec Mesrine. Tout aussi passionnant, elle met en exergue, avec une vraie compassion, les victimes soit les dommages collatéraux de cette espèce de foire d’empoigne que représente le tournage d’une émission.

En fait, le résultat aurait été plus percutant s’il avait été délivré de toutes ces anecdotes ultra connues sur les stars télés. Le livre aurait pu être axé sur la production et la mise en route d’un programme type en dénonçant tout cet affreux petit monde terrifié et terrifiant.

On trouve un peu de trop, un peu de tout, mais derrière ce miroir aux alouettes, se dessine une sorte de microcosme exacerbé de notre société !

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 329
Editeur : Jacob Duvernet
Sortie : 13 octobre 2011
Prix : 20 €

L'auteur Marnie
Son site :
Sa fiche
A gagner !

18 mai : Gagnez La Fileuse d’argent


la gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr