Onirik
Venin - Avis +
Onirik -> Littérature -> Critiques -> Dernière mise à jour : le dimanche 5 février 2012.
Editeur : J’ai Lu

L’exécutrice : tome 3

roman de Jennifer Estep

Présentation de l’éditeur

Quel genre d’assassin travaille gratuitement ?

C’est dur d’être une grosse dure d’assassin quand un géant vous met la correction de votre vie. Heureusement, je n’ai jamais laisse ma fierté empiéter sur mon travail. Ma mission actuelle est personnelle : détruire Mab Monroe, l’Elémentale de feu qui a tué ma famille. Cela veut dire protéger mon identité même si je dois cacher mes dons sur la pierre et la glace quand j’en ai le plus besoin.

Pour tout le monde, je suis Gin Blanco, propriétaire du meilleur restaurant de grillades de Ashland. Pour mes amis, je suis l’Araignée, assassin à la retraite. Mais je rends toujours des services ici ou là. Par exemple débarrasser un ami vampire de quelqu’un qui le harcèle, le bras droit de Mab qui m’a presque tuée avec ses énormes poings. Au moins l’irrésistible Owen Grayson me soutient.

Cet homme en sait trop sur moi mais je vais tout de même prendre le risque de le fréquenter. Et puis, il y a la détective Bria Coolidge, une des meilleures de Ashland. Jusqu’il y a peu, je pensais que ma petite soeur était morte. Elle pense probablement la même chose à mon sujet. Il y a peu de chance qu’elle sache que je suis une tueuse... qui est sur le point de sauver sa vie.

Avis de Valérie

Au bout de trois tomes, une seule certitude : Jennifer Estep excelle dans sa série mettant en scène une tueuse de à gage, qui même à la retraite continue d’accepter des contrats à titre... gracieux !

Gin Blanco s’est remise difficilement de son dernier combat contre un nain obscène, violent et très puissant. Elle y a pourtant gagné de nouveaux pouvoirs de glace alors que ceux-ci semblaient être annihilés par des scarifications infligées lorsqu’elle était enfant.

Étonnement, elle va trouver dès le début de ce roman des réponses à des questions qu’elle n’osait à peine se poser concernant Bria, sa petite soeur qu’elle croyait morte. Son chemin va donc croiser celui de sa parente alors qu’elle commence à traquer la célèbre Mab Monroe, une élémentale de feu extrêmement puissante dont le pouvoir à totalement pervertie la conscience.

Outre une vraie intrigue qui nous rapproche de la connaissance des raisons de la mise à mort de sa famille, Gin Blanco s’aventure toujours plus loin dans sa traque de Mab Monroe, si loin qu’elle arrive à un point de non-retour.

Dès que nous ouvrons le roman, nous sommes captés par l’ambiance si bien posée par Jennifer Estep. Nous sommes dans une dystopie que la romancière a choisi de restreindre à la ville d’Ashland, en Caroline du Nord.

La corruption est si généralisée, que les habitants de la ville n’ont aucun espoir. D’ailleurs, Gin se retrouve souvent le dos au mur avec comme seule alternative, l’assassinat. Cet état de fait avait fait fuir Donovan Caine, le grand amour de sa vie, le seul policier intègre de la cité.

Owen Grayson, un élémental de fer, est justement conscient des soucis que rencontre les habitants de Ashland et ne juge pas de la même manière la jolie Gin. Elle se laisse séduire à son corps défendant par un homme séduisant qui voit en elle une femme et non pas une exécutrice.

Leur relation bancale aura peut-être une chance de marcher, tout comme le plan particulièrement osé que l’Araignée tisse pour attraper Mab Monroe et sa clique dans sa toile...

Vivement le quatrième tome !

Avis de Callixta

Notre héroïne Gin Blanco arrive au moment crucial du troisième tome, celui où son avenir dans toute bonne série qui se respecte, se dessine. Jennifer Estep ne manque pas ce virage et, en effet, Gin va comprendre enfin ce qu’elle va faire de sa vie sentimentale et professionnelle.

Rappelons que Gin est une ancienne tueuse professionnelle,qui a décidé de prendre sa retraite mais elle n’a pas eu l’occasion de vraiment ranger ses armes définitivement car depuis quelques temps, les ennuis personnels ou ceux de ses amis se multiplient et Gin, malgré ce qu’elle nous dit d’elle, a un cœur et elle sait l’écouter.

Jennifer Estep a su trouver le ton dans sa série dès le premier tome et nous le retrouvons ici surtout dans la voix de Gin. Nous en savons de plus en plus sur cette jeune femme, enfant des rues, adoptée par un assassin qui lui a tout appris.

Elle n’a pas une grande estime d’elle-même, assume son statut, la violence qui est devenue une partie d’elle-même mais elle souffre terriblement du rejet de Donovan Caine. Le fait qu’il n’a pas pu la comprendre va peser tout au long du livre sur ce qu’elle pense d’elle et de ceux qui pourraient l’aimer, comme Owen Grayson.

Notre assassin totalement solitaire travaille maintenant en équipe. Nous retrouvons des personnages qui prennent de plus en plus de consistance et d’importance. Il y a bien-sûr Finnegan Finn, le fils de son mentor, séduisant, séducteur et qui est comme son frère.

Mais il y a aussi les deux sœurs naines, Sophie et Jo-jo et également bien d’autres que nous croisons depuis le début et qui ont pris beaucoup d’importance auprès d’elle. Cette équipe solidaire, hétéroclite, bizarre même, fonctionne de mieux en mieux.

Il ne faut pas oublier la sœur cadette de Gin tout nouvellement retrouvée et qui prend immédiatement une grande place. Cette relation est riche de potentialité encore aura sans doute de larges développements futurs. Elle prend déjà naissance ici, timidement, prudemment et d’une façon particulièrement poignante.

Cela permet aussi de revenir sur le passé de Gin et l’évènement traumatisant qui a déterminé sa vie. L’ennemie déclarée demeure Mab, la sorcière si puissante qui va sans doute découvrir toute la force de la colère de Gin et des siens.

Quant à l’intrigue, elle est encore une façon de montrer que Gin ne tolère pas que l’on fasse du mal à ceux qu’elle aime ou à tous ceux qui sont trop faibles pour se défendre. Elle nous ramène dans l’entourage immédiat de Mab, et Gin va devoir se battre en prenant tous les risques pour protéger, gratuitement quelqu’un.

Encore une fois, il faut souligner l’originalité et l’efficacité de ce ton doux-amer, de ce mélange de bravache et de vulnérabilité qui caractérise Gin. Jennifer Estep réussit parfaitement à montrer les relations fraternelles et amicales qui se tissent dans l’entourage de la jeune femme, au milieu de la violence et de l’atmosphère pourrie de la ville d’Ashland.

Inutile de dire que la suite est très attendue, le quatrième tome étant déjà paru en version originale et le cinquième sur le point de sortir. Nous n’avons pas fini d’entendre parler de Gin et de son groupe d’amis. Il lui reste beaucoup de chemin à parcourir dans sa vie personnelle pour être heureuse mais, dans ce tome, elle a compris comment y parvenir. Et peut-être finira-t-elle par n’être que la simple propriétaire du meilleur restaurant de viande d’Ashland !

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 375
Editeur : J’ai lu
Collection : Crépuscule
Prix : 6,90 €


A lire aussi sur Onirik

La revanche de l’Araignée - Avis +
L’Orchidée et l’Araignée - Avis +
L’orchidée et l’Araignée - Avis +
Trahisons - Avis +
Le baiser de l’araignée - Avis +
Spider’s bite - Avis +
L'auteur Valérie Revelut
Son site : Onirik
Sa fiche
L'auteur Callixta
Son site :
Sa fiche
A gagner !

Décembre 2021 : Gagnez 1 ex Embrasse l’hiver et danse avec lui


La gagnante est prévenue


Vous avez aimé
Mailing list
Google Groupes Bêta
Visiter ce groupe
Recherche article

Add to Google
http://www.wikio.fr